Isolation four à pizza

Comment isoler un four à pizza ?

Pour améliorer les capacités de rétention de la chaleur d’un four à pizza chauffé au bois, il convient de poser un isolant sur le dôme interne initial de briques et sous la sole. L’isolation peut être créée à partir d’une variété de matériaux qui sont à la fois réfractaires et résistants à la chaleur, tout en ayant des qualités d’isolation. La couverture réfractaire, qui est couramment utilisée avec les fours industriels, une combinaison lâche de matériaux isolants que l’on répartit autour du four, ou un mortier isolant, qui est un mélange de ciment et de vermiculite ou de perlite, sont les types d’isolation les plus courants. On utilise parfois des briques réfractaires isolantes, mais elles sont généralement réservées aux fours de loisirs ou aux fours industriels.

Les parois, qui sont généralement formées de briques réfractaires ou de torchis, absorbent la chaleur créée dans la voûte du four.

La brique réfractaire est particulièrement efficace pour absorber la chaleur et la renvoyer dans le four. Pour éviter que la chaleur des briques ne rayonne dans l’autre sens à l’air libre, il faut installer une isolation à l’extérieur de la paroi du four. Le four peut rester chaud longtemps grâce à l’isolation supplémentaire. Le temps nécessaire pour chauffer la voûte sera plus long si le four est conçu sans isolation, et la chaleur créée par le feu se dissipera rapidement.

Type d’isolation

  • L’isolation thermique sèche et lâche peut être réalisée avec de la perlite ou de la vermiculite.
  • Des couvertures en fibres céramiques.
  • Sous l’âtre ou au-dessus du dôme, on utilise de la perlite et du ciment de vermiculite.
  • Briques réfractaires

Isolation sous le foyer

En plus de la coupole du four, une isolation est nécessaire sous la sole du four. Malgré le fait que la chaleur monte, la chaleur est attirée vers le bas par le foyer, surtout si la fondation est solide. La fondation du four, qui est généralement une dalle de béton armé, est isolée avec l’isolation de l’âtre.

Ciment à base de perlite ou de vermiculite

vermiculite isolation four pizza

Construisez une simple structure temporaire en bois sur la fondation pour contenir l’isolant en ciment jusqu’à ce qu’il ait séché et durci. L’isolant en ciment doit être construit sur une épaisseur d’au moins 10 cm.

  1. Préparez un mélange de vermiculite ou de perlite et de ciment dans un rapport de 5:1. Mélangez les matériaux avec une petite quantité d’eau dans une brouette jusqu’à ce qu’ils soient uniformément humides. N’utilisez pas de bétonnière, car elle pourrait endommager les matériaux.
  2. Placez le mélange de ciment avec l’acier d’armature sur la fondation du four dans la zone contenant du bois. Faites en sorte que le ciment soit aussi plat que possible à l’aide d’une truelle de maçon ou d’une règle de maçon.
  3. Une fois que le ciment isolant a séché, retirez la structure de bois temporaire.
  4. Sur ce ciment de fondation, le foyer peut maintenant être construit.

Briques réfractaires isolantes

  1. Posez les briques réfractaires isolantes directement sur la fondation plane du four à l’aide d’un mortier d’argile réfractaire.
  2. Laissez le temps au mortier de durcir et de sécher.
  3. La sole du four peut être construite immédiatement sur les briques réfractaires isolantes.

Bouteilles en verre

isolation four a pizza bouteille

Une option moins coûteuse que l’isolation sous la sole est souvent recherchée pour les fours à pizza en torchis. De nombreux constructeurs posent des bouteilles de verre vides pour créer l’espace d’air nécessaire dans ce cas. Le torchis ou le sable est ensuite appliqué sur les bouteilles en verre. La brique réfractaire ou le foyer d’argile est construit immédiatement au-dessus de l’isolation.

Isolation du dôme

Une fois la paroi interne en briques terminée, la couche d’isolation peut être construite. L’isolation est essentielle pour garantir que le four conserve sa chaleur et puisse atteindre une température élevée et y rester pendant une longue période. Les temps de chauffage sont importants, tant en termes de rapidité d’utilisation qu’en termes de dépenses d’exploitation dues à l’utilisation de bois de chauffage. Le tableau ci-dessous indique l’épaisseur de l’isolation, ainsi que les temps de chauffe et de refroidissement pour un four réalisé en briques réfractaires et en ciment vermiculite.

Ciment de perlite ou de vermiculite

La perlite et la vermiculite sont des produits couramment utilisés en horticulture et en hydroponie. Ces matériaux ont également de bonnes propriétés isolantes. Pour mélanger ces matériaux, n’utilisez pas une bétonnière ordinaire. L’action mécanique brutale du mélangeur risque d’endommager les particules isolantes molles.

  1. Recouvrez le dôme du four d’une feuille d’aluminium. La feuille d’aluminium sert à empêcher la structure existante du four d’aspirer l’eau du mélange de ciment et d’accélérer le processus de durcissement.
  2. Mélangez de la perlite ou de la vermiculite avec du ciment et de la chaux au taux approprié (13:1:1) avec un peu d’eau pour créer le matériau isolant.
  3. Placez une couche d’environ 2,5 cm (1 pouce) du matériau isolant en ciment sur la brique ou sur le dessus de la couverture de feu. Si vous la placez sur la couverture isolante, il faut faire attention à ne pas comprimer la couverture.
  4. Laissez la couche d’isolant durcir, puis appliquez des couches supplémentaires.
  5. Faites monter l’isolation jusqu’à un minimum de 4 pouces. Cela nécessitera plusieurs applications entre les séchages.

Matériaux lâches tels que la perlite, la vermiculite ou la fibre de céramique

Les morceaux de perlite, de vermiculite ou de fibre céramique peuvent être utilisés en vrac plutôt que dans un mélange de ciment, si vous le souhaitez. Les inconvénients de cette approche sont que le matériau peut être salissant ou s’échapper s’il y a de petits trous dans la structure de confinement. Cette approche n’est généralement utilisée que si le dôme du four est enfermé dans une structure rectangulaire à murs de briques. L’avantage de cette approche est que le dôme du four est inclus dans une structure de briques qui le protège des intempéries et en particulier de l’eau. Idéalement, le matériau en vrac créera une couche isolante de 10 cm d’épaisseur ou plus. La vermiculite peut être achetée chez les fournisseurs de produits de jardinage ou d’hydroponie pour environ 20 euros pour un sac de 100 litres.

  1. Une fois le dôme du four terminé, construisez une structure de briques à quatre murs autour du dôme. Les murs doivent entourer entièrement le dôme et la cheminée sans laisser d’espace par lequel le matériau isolant pourrait s’échapper. Assurez-vous que les murs sont à une distance d’au moins 10 cm du dôme intérieur. De plus, les parois doivent être suffisamment hautes pour permettre au matériau isolant de dépasser de 10 cm au-dessus du dôme du four.
  2. Versez de la vermiculite, de la perlite ou tout autre matériau isolant réfractaire dans l’espace créé entre les parois extérieures et les parois de la voûte du four. Il est recommandé que le matériau isolant soit de qualité moyenne, facile à manipuler, ni en poudre ni en morceaux extrêmement gros. Veillez à ce qu’aucun matériau ne s’échappe dans la voûte du four, dans la cheminée ou à l’extérieur des murs extérieurs de l’enceinte.
  3. Un toit devra être construit pour contenir le matériau isolant et à travers lequel la cheminée dépassera. Idéalement, le toit sera constitué d’une structure en tuiles, mais cela augmentera les coûts de construction.

Briques réfractaires isolantes

La brique réfractaire isolante est une forme de brique réfractaire moins dense et composée de nombreuses petites bulles d’air qui lui confèrent des propriétés isolantes. Comme les briques réfractaires, les briques réfractaires isolantes sont des produits réfractaires spécialement conçus pour résister à une chaleur très élevée sans subir de dommages structurels. Les briques réfractaires isolantes seront posées directement sur le dôme de briques réfractaires existant.

  1. En commençant par le bas du dôme, posez une seule couche de briques directement contre le dôme.
  2. Utilisez idéalement du mortier d’argile réfractaire entre les briques isolantes posées et entre les briques isolantes et le dôme du four existant.
  3. Continuez à poser des briques pour couvrir le dôme du four existant.
  4. Les briques isolantes peuvent être coupées à l’aide d’une scie à main si un morceau plus petit est nécessaire pour la pierre de couronnement.

Une seule couche de briques réfractaires isolantes avec une couche de revêtement final sera généralement suffisante. Une isolation supplémentaire sous forme de briques réfractaires isolantes ou de couverture réfractaire peut être ajoutée si nécessaire.

Conclusion

Plusieurs techniques d’isolations sont décrites dans cet article, vous pouvez décider laquelle vous parait être la plus adaptée à vos besoins.

Si vous souhaitez réaliser votre four à pizza, il va falloir vous armer de patience et d’un certain budget. Cependant, avec nos tutos, vous pouvez créer un four à pizza de qualité. D’autres préfère acheter leur four déjà construit pour se concentrer seulement sur la dégustation et on les comprend. Si c’est votre cas, lisez nos comparatifs ici.